L’APPEL A l’UNITÉ PAR L’OECUMENISME

Père, qu’ils soient un comme toi et moi nous sommes (Jn 17, 11) 

Chaque Chrétien est appelé à grandir dans la foi de son Église en vivant avec Jésus, dans l’esprit de l’Évangile. Chaque chrétien, à tour de rôle, peut partager sur la façon dont son Église l’a aidé à connaître, à aimer Jésus et à vivre avec lui auprès des personnes marginales et exclues. A travers l’œcuménisme, tout Chrétien exprime ce qu’il trouve de beau dans l’Église de l’autre. 

Au soir de sa vie, Jésus avait prié son Père pour l’unité de ses disciples et par extension l’unité du genre humain, puisque tous les hommes sont invités à la foi. L’appel à l’unité résonne avec plus d’insistance et d’urgence dans le contexte de notre pays, menacé par des violences perpétrées sur le prétexte de l’identité. L’expression « l’unité et l’indivisibilité du Cameroun » est devenue presqu’un slogan parce qu’au cœur des préoccupations.

Nous pensons que dans le souci commun de garantir l’unité nationale gage de la paix, les religions et davantage les Eglises chrétiennes ont une mission de témoignage à assurer.
Le mouvement œcuménique engagé dans l’Eglise depuis des décennies est une volonté commune des disciples du Christ de consolider l’héritage spirituel que le Christ a laissé à ses disciples. Comme on le sait bien, pour parler d’unité, il faut bien envisager la diversité. Et la diversité dit-on, est une richesse.

Le repli identitaire que ce soit sur le plan culturel, religieux ou économique est un danger. Aujourd’hui le monde, même profane, a compris la place et la valeur de la rencontre. Dieu le premier est venu à la rencontre des hommes, il s’est uni à l’humanité, bien que celle-ci soit pécheresse.

Dans ce sens, nous pensons que les églises chrétiennes de la Région de l’Extrême-Nord et du Cameroun en général devraient davantage se rencontrer pour réfléchir ensemble et apporter une contribution commune à la renaissance de notre pays. Sans être un livre d’idéologie ou un traité politique, la Bible nous enseigne des valeurs utiles à tout projet de vivre-ensemble et de progrès. L’implication de l’Eglise dans les questions sociales, pour le cas de l’Eglise catholique à travers la doctrine sociale de l’Eglise, est une lumière pour les grandes questions de notre temps et de notre pays plus spécifiquement.

Nous pensons que l’œcuménisme dans la Région de l’Extrême-Nord ne saurait se limiter aux seules activités lors de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Il faut plus au large pour créer des espaces de rencontres régulières, de réflexions et d’action. Un tel projet ne sera effectif qu’avec l’adhésion des autorités religieuses et l’implication des chrétiens. Dans le respect de nos richesses et différences, nous chrétiens avons la mission commune de témoigner de l’Evangile au cœur d’un pays meurtri par la violence et menacé par de nombreuses crises. Comme le dit l’apôtre Paul, le Christ est notre espérance, nous vivrons.

L’espérance chrétienne n’est pas seulement une promesse fallacieuse ni une invitation à croiser les bras. C’est plutôt un appel à un engagement effectif en comptant sur la grâce de Dieu. Jésus nous a laissé une parole d’assurance : ….moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps (Mt 28, 20).

Repenser ensemble l’œcuménisme dans notre Région, nous estimons que cela est possible et même urgent. En consolidant les acquis réalisés dans ce domaine, nous pourrons oser de petites initiatives. Et nous pensons que le souffle apporté par GREDEVEL sera d’un grand appui.

Leaders chrétiens, à la prière de notre Maître et Seigneur, avançons sur le chemin de l’unité.

À propos de l'auteur

Prev LES HEIMATLOS DE LA REPUBLIQUE

Laisser un commentaire





Aujourd'hui9
Total3125

Visiteur(s) en ligne
1
Online

Thursday, 14 November 2019 15:51

Capture gredevel